Nouvelles voies pour l'Escaut et ses poissons

14 Jul 2021

Dans le cadre du projet Seine-Escaut et désigné par la Vlaamse Waterweg, Tractebel concevra et construira une passe à poissons à l'ancienne écluse de Sint-Baafs-Vijve afin de résoudre le problème de la migration des poissons. La construction de cette passe à poissons facilitera le déplacement des poissons le long des déversoirs vers les zones en amont et permettra à la population de poissons de la Lys et de l'Escaut supérieur d'augmenter à nouveau et de nouvelles espèces pourraient même apparaître. Le projet doit être achevé d'ici juin 2023.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du projet Seine-Escaut, dans lequel la Belgique et la France unissent leurs efforts pour améliorer la navigabilité entre le bassin de la Seine, d'une part, et le bassin de l'Escaut et le port de la mer du Nord, d'autre part. La Lys sera donc aménagée en une voie navigable principale européenne pour les navires jusqu'à la classe Vb de la CEMT, c'est-à-dire les navires ayant une capacité de chargement allant jusqu'à 4 500 tonnes et un maximum de trois couches de conteneurs. Afin d'accueillir des navires de cette taille, la construction d'une nouvelle écluse à Sint-Baafs-Vijve est nécessaire. En même temps, l'occasion sera saisie pour s'attaquer au problème de la migration des poissons au niveau du déversoir voisin.

Dans le cadre du contrat-cadre pour la fourniture d'une assistance technique et administrative pour les projets d'infrastructure de la Vlaamse Waterweg, division Région Ouest, la division Ports and Waterways de Tractebel commencera à construire une passe à poissons à l'ancienne écluse (classe I) de Sint-Baafs-Vijve. Pendant les travaux sur le complexe d'écluses et de barrages, De Vlaamse Waterweg (client/constructeur) prévoit également une rénovation complète de la porte (structure et électromécanique) au-dessus des portes du déversoir et la conservation de la structure en acier de la porte du déversoir et de la vanne dans la maison de travail. Tractebel a participé à la fois à la conception de la passe à poissons et à la rénovation du complexe de déversoirs. Plus précisément, les équipes concernées sont : Ports et voies navigables, bâtiments, ingénierie structurelle, équipement des ports et des voies navigables.

 

Rénovation du déversoir

Un déversoir régule le niveau de l'eau à des fins de contrôle de l'eau. Les barrages évacuent ou fournissent de l'eau et empêchent les inondations ou les sécheresses. De cette manière, De Vlaamse Waterweg protège d'une part l'environnement le long de la voie navigable et garantit d'autre part la fiabilité de la navigation intérieure. En période sèche, les déversoirs seront donc fermés plus souvent pour retenir l'eau. En période de fortes pluies, les déversoirs seront ouverts pour évacuer l'eau.

Le déversoir actuel de Sint-Baafs-Vijve est obsolète et sera rénové. L'équipement électromécanique du déversoir sera entièrement renouvelé, mais il bénéficiera également d'un lifting complet. Le portique du déversoir sera entièrement rénové et doté d'un look contemporain. Le revêtement du nouveau porche sera assorti au revêtement du nouveau bâtiment de service sur l'axe principal de navigation du Lys (au niveau de la nouvelle écluse), de sorte que toutes les structures soient transformées en un ensemble attrayant.

 

Construction d'une nouvelle passe à poissons

Les poissons se déplacent constamment dans une voie d'eau à la recherche de nourriture, de frayères et de zones de reproduction, de zones d'hivernage ou de nouveaux habitats. Les déversoirs constituent donc un obstacle majeur pour les poissons. Ils forment un obstacle physique et provoquent une vitesse d'écoulement de l'eau trop élevée. Les poissons ne peuvent pas simplement les contourner à la nage. Parallèlement à la rénovation du déversoir, une nouvelle passe à poissons sera construite dans l'ancienne écluse de classe I (juste à côté du déversoir). L'ancienne écluse ne sera donc plus utilisée comme écluse, car une construction à "fente verticale unique" y sera construite, de sorte que les poissons traverseront le passage en zigzaguant vers une zone en amont. Un débit supplémentaire sera également utilisé, ce qui signifie que de l'eau "supplémentaire" sera amenée dans la dernière partie du passage des poissons via un canal parallèle afin d'augmenter le débit d'attrait pour les poissons. En même temps, ce débit supplémentaire permettra au passage des poissons de continuer à fonctionner en période de sécheresse. Pour protéger les deux structures, une protection d'atterrissage sera construite tout en amont.

 

Afin de relever les défis susmentionnés, les différentes disciplines au sein de Tractebel ont dû collaborer de manière intensive et échanger des informations. C'est une excellente occasion d'harmoniser les aspects de la situation existante, les services publics, l'architecture, la structure en acier, la structure en béton, l'électromécanique, la sécurité, la maintenance et la durabilité.

Les équipes sont maintenant principalement impliquées dans le suivi de l'étude de mise en œuvre de l'entrepreneur. Dès octobre 2021, ils attendent avec impatience la réalisation effective de ce projet, dont l'achèvement est prévu en juin 2023.

La conception de ce projet n'a été possible que grâce à une collaboration pluridisciplinaire. Au cours du processus de conception, il était très important de trouver un moyen d'échanger efficacement des informations, car chaque personne de son domaine travaillait dans le paquet de conception le plus approprié. Le format de fichier IFC s'est avéré être la clé, permettant la détection des conflits au sein des différentes structures.

Les équipes de Tractebel impliquées sont fières de faire partie d'un projet d'un tel impact qui alliera efficacité des transports et protection de la biodiversité.

Actualités liées

mipim

Tractebel and partners earn prestigious MIPIM real estate award

Our Urban experts’ efforts on the crucial MontLégia Clinic project in Liege, Belgium, were rewarded with the prize for Best Healthcare Development by the International...

Trouver plus
09 Sep 2021
Souapiti_3_Dam

Guinea doubles its hydroelectric production capacity with the commissioning of the Souapiti hydroelectric facility

After five years of 

Trouver plus
06 Sep 2021
Haridwar

Curbing the flow of pollution into the Ganges River

Water infrastructure rehabilitation in northern India’s Uttarakhand state will reduce the flow of wastewater into the Ganges River and...

Trouver plus
02 Sep 2021
Anglo_American_Tractebel_teams

Chile produces its first green hydrogen molecule for zero-emissions vehicles

Chilean

Trouver plus
01 Sep 2021